Publié le 04/03/2022

 

Ce documentaire retrace l’histoire du discours négationniste. Grâce à l’expertise de personnalités et d’historiens, d’archives méconnues et souvent inédites, ce film revient sur l’histoire d’une escroquerie intellectuelle et antisémite qui, d’un trait de plume, efface les six millions de morts du génocide des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.  Il retrace rigoureusement son histoire, à commencer par son apparition dans l’immédiate après-guerre chez les nostalgiques du nazisme et de la collaboration.

Dans les années 1970, sous l’influence d’une extrême-gauche “antisioniste”, le négationnisme subit une certaine réorientation, qui s’étend ensuite jusqu’à la fin des années 1990 vers le monde arabo-musulman.

Le film décortique pour mieux le comprendre et le conjurer le discours de haine qui se dissimule derrière les masques de l’historicité et du militantisme politique.

Alors que disparaissent aujourd’hui les derniers rescapés du plus grand génocide du XXe siècle, ce film est aussi un cri d’alarme devant les offensives que continuent de mener, sur plusieurs continents, les faussaires de l’histoire.

Un film de M. Prazan et V. Igounet, 2014, 52 min, Talweg production / CNRS Images, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah

Valérie Igounet est historienne et politiste, spécialiste de l’extrême droite, rattachée à l’Institut d’Histoire du Temps Présent (IHTP). Depuis 2017, elle est co-directrice de Conspiracy Watch,  l’observatoire du conspirationnisme.

Le 6 mai à 19h00

à la salle de cinéma Jean Savoie de Nouâtre (collège Patrick Baudry).

Entrée gratuite